jueves, 18 de agosto de 2011

Viviana Moin


La meva germana argentina que viu a Paris! Performer. Qui pot imaginar una imatge, un personatge així si no ella? M'agrada el que escriu per als seus espectacles. La bogeria i la llibertat. Aquí és MADAME GONZALEZ de l'espectacle Où est passé Madame Gonzalez?

I és una gran cuinera!

Moltes coses per les quals puc donar-li les gràcies. Un dia em va dir: "Eva, eres una verdadera rêveuse" i és veritat! Em va descobrir! Em vaig reconèixer...
I hem rigut tantes vegades juntes!

http://leapning.blogspot.com/


miércoles, 17 de agosto de 2011

Les amants d'un jour



Edith Piaf

Aquesta és l'última cançó en francès de l'Edith Piaf que he estudiat a classe de cant. Ara forma part del meu repertori musical i teatral...i emocional. Potser entrarà a formar part de l'espectacle al costat del monstre del barri xino, de Billy Wilder i Woody Allen????



LES AMANTS D'UN JOUR
Paroles: Claude Delécluse et Michèle Senlis, musique: Marguerite Monnot, enr. 8 février 1956


Moi, j'essuie les verres
Au fond du café
J'ai bien trop à faire
Pour pouvoir rêver
Et dans ce décor
Banal à pleurer
Il me semble encore
Les voir arriver...

Ils sont arrivés
Se tenant par la main
L'air émerveillé
De deux chérubins
Portant le soleil
Ils ont demandé
D'une voix tranquille
Un toit pour s'aimer
Au coeur de la ville
Et je me rappelle
Qu'ils ont regardé
D'un air attendri
La chambre d'hôtel
Au papier jauni
Et quand j'ai fermé
La porte sur eux
Y avait tant de soleil
Au fond de leurs yeux
Que ça m'a fait mal,
Que ça m'a fait mal...

Moi, j'essuie les verres
Au fond du café
J'ai bien trop à faire
Pour pouvoir rêver
Et dans ce décor
Banal à pleurer
C'est corps contre corps
Qu'on les a trouvés...

On les a trouvés
Se tenant par la main
Les yeux refermés
Vers d'autres matins
Remplis de soleil
On les a couchés
Unis et tranquilles
Dans un lit creusé
Au coeur de la ville
Et je me rappelle
Avoir refermé
Dans le petit jour
La chambre d'hôtel
Des amants d'un jour
Mais ils m'ont planté
Tout au fond du coeur
Un goût de leur soleil
Et tant de couleurs
Que ça me fait mal,
Que ça me fait mal...

Moi, j'essuie les verres
Au fond du café
J'ai bien trop à faire
Pour pouvoir rêver
Et dans ce décor
Banal à pleurer
Y a toujours dehors...
La chambre à louer...

sábado, 6 de agosto de 2011

Primer dia


Avui començo el blog. Què hi poso primer? Per començar...una foto quan estudiava clown a Paris, primavera 2008.